Notre Atelier Commun à Bataville

En 2011, le Parc naturel régional de Lorraine et la Fondation de France (action Nouveaux commanditaires) ont initié un travail sur la mémoire industrielle du site de Bataville et son devenir dans le cadre d’un programme plus global associant quatre Parcs naturels régionaux autour d’un thème inédit (pour ces lieux) : le paysage industriel.

Depuis la fermeture des usines de production des chaussures Bata, les communes concernées, le Parc naturel régional de Lorraine et différentes associations, notamment « l’association la chaussure Bataville », oeuvrent à la revitalisation de ce patrimoine. La proposition de protection des bâtiments de l’usine au titre des monuments historiques et de Labels patrimoine du XXe siècle a été retenue par la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites du 18 décembre 2013.

Une première commande avait été adressée à l’artiste Lani Maestro (cf Paysage industriel). L’oeuvre Limen, inaugurée en 2014, signifie  «seuil», passage d’un état vers un autre. Placée à proximité d’un chemin emprunté autrefois par les ouvriers, l’oeuvre annonce cet état intermédiaire propice à un nouveau départ.

Forts de ces premières approches, conscients de la nécessité de pousser la réflexion sur le devenir de ce site emblématique, la communauté de communes et le Parc naturel régional de Lorraine ont décidé, dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation de France, de passer commande d’un plan guide à Notre Atelier Commun.

La commande de la communauté de communes du pays des Étangs et du Parc naturel régional de Lorraine

Constat : l’évolution du site doit reposer sur une compréhension plus fine de ses valeurs, sur l’apparition de nouveaux usages. Une étude de préfiguration permet de sécuriser la transition de ce patrimoine entre passé, présent et futur.

La commande résulte de nombreux échanges et réflexions avec les acteurs locaux et institutionnels, ainsi que de personnalités qualifiées. Elle consiste à engager une première étape de recherche en trois parties adressée à Notre Atelier Commun portant sur les axes suivants :
– états des lieux et définition des périmètres culturels et spatiaux ;
– préfiguration, programmation urbaine et écriture d’un projet philosophique et artistique ;
– élaboration des phases de développement du projet urbain et d’un plan guide.

Persuadé qu’il faut habiter pour comprendre un lieu, et que l’on ne peut imaginer un futur à distance, sans les habitants et acteurs du territoire, Notre Atelier Commun a proposé une démarche atypique pour faire émerger les pistes d’avenir. Avec l’Université foraine, NAC s’est installé à Bataville pendant un an.

Calendrier des rencontres publiques :
– 30 octobre 2015, lancement officiel de l’étude ;
– 29 janvier 2016, rencontre publique # 1 : Bataville, territoire d’une utopie ;
– 6 avril 2016, Assemblée des rêveurs # 2 ;
– fin février 2016, Assemblée des rêveurs et comité technique ;
– 22 avril 2016, rencontre publique # 2 : Les nouveaux territoires du travail ;
– 13 mai 2016, comité technique ;
– 28 mai 2016, atelier mémoires vives ;
– 3 juin 2016, rencontre publique # 3 : Faire ville à la campagne ;
– 13 juillet 2016, Réhabiter Bata ;
– septembre 2016, remise définitive du plan guide.