george-trakas-lamelouze-a-demeure-11

George Trakas à Lamelouze (Gard)

Du sec à l’eau

Lamelouze est située dans la vallée du Galeizon au nord d’Alès. La vallée du Galeizon est reconnue depuis vingt ans réserve de biosphère par l’Unesco dans le cadre du programme Homme et Biosphère et la commune est intégrée dans la zone d’adhésion du Parc national des Cévennes. Plusieurs associations existent sur la commune avec lesquelles la municipalité entretient un partenariat étroit : associations professionnelles, culturelles, d’animation locale.

En 2009, la commune de Lamelouze a invité l’association Sentiers à mener ses expérimentations artistiques sur un terrain communal de 14 hectares situé entre l’église Sainte-Cécile du XIe siècle et la rivière, le Galeizon.
Sentiers a rencontré George Trakas à la suite de la demande d’oeuvre d’usage de plusieurs habitants  qui vise plus particulièrement ce terrain communal.
L’ancien propriétaire avait commencé une exploitation sylvicole avec des plantations de diverses essences et créé un arboretum. L’église, rénovée, accueille diverses activités culturelles. Cet espace constitue le seul accès public à la rivière, il est traversé par le GR 44B.

La demande s’inscrit dans un désir de valoriser ce terrain et son paysage, sa qualité d’espace commun, de lui redonner une place dans l’organisation géographique et sociale de la commune afin qu’il soit «reconnu» par tous, des habitants de Lamelouze comme des usagers occasionnels. Après une visite en août 2015, George Trakas a écrit : «La géologie, la rivière et la présence des anciens sont entrées dans mon coeur».
Lors d’un deuxième séjour au cours de l’été 2016 et à l’appui de ses premières intuitions, de moments d’écoute et d’observation des usages par les habitants de Lamelouze, George Trakas propose un tracé pour accéder au Galeizon ainsi qu’un aménagement simple entre l’arboretum et la rivière.

Un carnet d’étude associant textes et dessins a été publié par Captures éditions. Il permet l’accès à la réflexion de l’artiste — en lien avec son parcours et ses oeuvres réalisées — à son approche d’un contexte prenant systématiquement en compte la dimension humaine des lieux. La sélection des dessins par George Trakas et les données techniques pour la réalisation de l’oeuvre Du sec à l’eau offrent une approche à la fois pragmatique et poétique.