Joëlle Tuerlinckx à Cransac

La Triangulaire de Cransac
‘MUSÉE DE LA MÉMOIRE  PROPRIÉTÉ UNIVERSELLE ®’

Avant d’être une commune minière, Cransac était, au XIXe siècle, un village connu pour son thermalisme. Devenu une ville de près de 7 000 habitants vivant de l’extraction du charbon, Cransac redevient, après la fermeture des mines en 1961, une cité thermale qui met en valeur les particularités de son sous-sol. La période de son histoire associée à l’extraction minière a fortement marqué la commune et a façonné son identité. La mémoire collective est aujourd’hui liée à cette mémoire ouvrière. Mutations des paysages et des comportements sociaux sont par conséquent des notions essentielles dans l’histoire récente de Cransac. En faisant appel à un artiste, le commanditaire a souhaité aller au-delà de la commémoration. Si la prise en compte de l’histoire industrielle et minière reste importante dans la définition de la commande, l’articulation du passé et du présent doit être porteuse de valeurs, de préoccupations nouvelles en rapport avec le développement de l’activité thermale et avec l’évolution du paysage urbain. Le choix de la commune s’est porté sur Joëlle Tuerlinckx, artiste de renommée internationale. D’emblée elle a focalisé toute son attention au contexte de son intervention. Elle s’est nourrie des rencontres humaines et des découvertes architecturales, géologiques, qu’elle a mémorisées et cristallisées sous forme de notes, d’enregistrements sonores et visuels, l’ensemble constituant la genèse de l’oeuvre.

Joëlle Tuerlinckx élabore un projet où toute la structure muséale et son fonctionnement sont évoqués : la collection, la conservation, l’inventaire, les montages d’expositions successives, mais elle en bouleverse les schémas et propose «un musée retourné comme un gant» qui prend appui sur une triangulaire de lieux. «La Triangulaire de Cransac ‘MUSÉE DE LA MÉMOIRE – PROPRIÉTÉ UNIVERSELLE ®’» se compose d’un ‘Monument-Mémoire’ de 34 m de hauteur érigé sur l’ancien carreau de la mine, près du puits no 1 (le monument représente un dixième de sa profondeur) et de deux pôles désignés par l’artiste comme ‘Vitrine Contemporaine’ et ‘Vitrine Historique’ du Musée de la Mémoire. Le titre donné à l’oeuvre rend hommage à Jean Jaurès : «L’éducation universelle, le suffrage universel, la propriété universelle, voilà, si je puis dire, le vrai postulat de l’individu humain*.» L’artiste a retenu de cette phrase son esprit universel et sa dimension utopique.
* « Socialisme et liberté », article paru in La Revue de Paris, 1er décembre 1898.

 

dossier de presse, septembre 2011 – pdf

 

‘Monument-Mémoire’, ‘Vitrine Contemporaine’ et ‘Vitrine Historique’

 

 

 

réalisation et inauguration, le 15 octobre 2011

 

 

commanditaire : conseil municipal de Cransac

soutien : Fondation de France, Ville de Cransac-Les-Thermes, ministère de la culture et de la communication (DGCA, DRAC Midi-Pyrénées), Région Midi-Pyrénées, Département de l’Aveyron, Communauté de communes du bassin de Decazeville-Aubin, Forum des associations, Crédit agricole Nord Midi-Pyrénées, Umicore, Chaîne thermale du Soleil–Thermes de Cransac

2011


crédits photographiques Joëlle Tuerlinckx, Christoph Fink (sauf 25, 26 et 27)