Lani Maestro à Bataville, Lorraine

Limen

Le site de Bataville est un ensemble industriel et urbain unique en Moselle. Sa construction débute en 1931 à l’initiative de Tomáš Bata, fondateur en 1894 du groupe industriel Bata. Bataville compte 2 700 ouvriers en 1939, 840 en 2001. La délocalisation des activités en 2002 débouche sur le licenciement de 800 personnes. Aujourd’hui quelques entreprises sont implantées sur le site. La Communauté de communes du Pays des étangs est installée dans l’ancien magasin d’usine. L’association La Chaussure Bataville souhaite développer un projet culturel et économique en collaboration avec les collectivités locales. Bataville entre dans une phase intermédiaire de son évolution. Comment faire coexister la mémoire encore vive d’une cité organisée autour du travail à l’usine et la possibilité d’autres usages ?

Lani Maestro envisage sa proposition comme l’«antithèse du lieu et du travail industriels» et comme un espace collectif. Limen — mot latin qui signifie « seuil », «passage d’un état vers un autre » — est le titre de cette sculpture. C’est une structure ajourée composée d’une longue plateforme surmontée d’une charpente de bois. La forme ouvre vers le paysage. Elle évoque le tunnel et le pont par le rythme régulier de ses travées et sa fonction de passage. L’oeuvre invite à la promenade et au repos comme « manière d’être avec soi-même », s’anime de notre présence et de celle des autres. Elle est installée entre l’ancienne cantine et le site de production et conduit vers un pré en retrait.


communiqué de presse, avril 2014 – pdf

 

 

 

commanditaires : Commune de Moussey, d’anciens salariés des usines Bata et association La Chaussure Bataville

soutien : Parc naturel régional de Lorraine dans le cadre du programme européen LEADER (Fonds européen agricole pour le Développement rural), Fondation de France, Drac Lorraine, Région Lorraine, Département de la Moselle

2014

 

crédits photographiques Phoebé Meyer